L’OSTÉOPATHIE

LES FONDEMENTS :

L’ostéopathie est une médecine douce et globale, inventée par Andrew Taylor STILL (1828-1917), aux Etats-Unis. Il définit lui-même l’ostéopathie : « L’ostéopathie se fonde sur la perfection de l’ouvrage de la nature. Lorsque toutes les parties du corps humain sont en ligne, nous avons la santé. Lorsque ce n’est pas le cas, l’effet résultant est la maladie. Lorsque les pièces sont réajustées, la maladie fait place à la santé. Le travail de l’ostéopathe consiste à ajuster le corps de l’anormal vers le normal ; alors, la condition anormale fait place à la normale, la santé résultant de la condition normale » (A.T. Still).

 

AUJOURD'HUI :

En France, c’est la loi n° 2002-303 du 04 Mars 2002, dont l’article 75 est l’acte fondateur de l’ostéopathie. L’Etat français reconnait l’ostéopathie, mais pas la sécurité sociale française. Les soins en osteopathie ne sont donc pas remboursés par la sécurité sociale. Certaines mutuelles prennent en charges de 1 à 3 séances d’ostéopathie par an. Le prix d’une séance varie de 50 à 100 euros et plus en fonction de l’expérience du praticien. Les décrets 2007-435 du 25 mars 2007 relatif aux actes et aux conditions d’exercice de l’ostéopathie, et 2007-437 du 25 mars 2007 relatif à la formation des ostéopathes et à l’agrément des établissements de formation (dont l’arrêté du 14 octobre 2007 fixe la liste) viennent compléter la législation sur l’ostéopathie.

 

PLUS CONCRÈTEMENT :

L’ostéopathie est avant tout une médecine douce et entièrement manuelle qui permet en intervenant sur les diverses dysfonctions corporelles, d’orienter le corps humain vers l’autoguérison. En effet, le corps humain, bien qu’ayant la capacité de s’auto guérir dans certaines conditions, préfère cependant compenser : notre rôle d’ostéopathe est simplement de lui indiquer le chemin à suivre. Pour cela, nous disposons de différentes techniques manuelles, de bilans, et d’écoute du patient. Les techniques ostéopathiques respectent la physiologie du corps humain et sont donc totalement inoffensives. L’ostéopathe peut intervenir sur tout le corps humain (crânien, viscéral et articulaire) et traiter la plupart des pathologies. L’ostéopathie s’applique donc à tout le monde, du nourrisson à la personne âgée. L’ostéopathie n’est pas incompatible avec d’autres médecines naturelles, comme l’acupuncture, la médecine traditionnelle chinoise, ayurvédique, l’homéopathie, la naturopathie, qui peuvent complémenter le traitement du patient.

Ostéopathie à Nice

NOS SPECIFICITÉS

Traitement postural

Spécialisés depuis plusieurs années dans le traitement postural en ostéopathie, nous proposons un soin global et adapté à chaque patient. Nous examinons et traitons les différents capteurs posturaux avec une attention particulière à la mâchoire, en collaboration avec votre dentiste (ou orthodontiste ou parondotologiste). Ce traitement donne de très bons résultats sur une partie encore méconnue et très peu traitée du corps humain. La mâchoire s’inscrit dans un contexte physique et psychologique qu’il est intéressant d’explorer au cas par cas. La mâchoire est aussi à l’origine de troubles posturaux importants qu’il est impératif de traiter afin d’éviter des aggravations inutiles. La mâchoire s’inscrit dans un contexte postural global dont il est aussi important de s’occuper. Très souvent le patient peut arriver avec une pathologie lombaire par exemple, qui a pour origine la mâchoire. Dans ce cas, nous traitons aussi bien la pathologie lombaire que la mâchoire, après avoir vérifié les conséquences sur le reste du corps. L’ostéopathie est une médecine globale : il importe autant de traiter la dysfonction que d’en trouver la cause, afin qu’elle ne se reproduise plus.

Ostéopathie crânienne et viscérale

Très souvent nos patients nous demandent si nous pratiquons de l’ostéopathie crânienne et viscérale. Sachez qu’un ostéopathe pratique l’ostéopathie crânienne, viscérale et articulaire car cela lui a été enseigné ainsi sans distinction. Ces deux techniques ostéopathiques sont à nos yeux indispensables et indissociables d’une séance de soin. Etant spécialisé dans la mâchoire, nous avons une attention particulière pour l’ostéopathie crânienne et étant spécialisé dans la posture, la même attention particulière pour l’ostéopathie viscérale. Nous traitons donc fréquemment nos patients par des techniques crâniennes et viscérales qui complètent notre traitement postural global.

NOS SÉANCES

1ère séance :

Le premier rdv dans notre cabinet est particulier car il est dédié à votre bilan complet. Celui-ci se scinde en différentes parties : l’anamnèse, l’examen visuel, l’examen postural et l’examen palpatoire. Dans ce bilan, il vous sera demandé de décrire votre état douloureux ainsi que les incapacités qui vous gênent. L’étude des examens complémentaires (radio, scanner ou IRM) sera effectuée. Le bilan et le traitement ostéopathiques interviendront par la suite. A la fin de la séance, nous serons en mesure de vous commenter votre cas et de définir le traitement à suivre, nous définirons la fréquence et la quantité de séances d’ostéopathie à effectuer. Nous pourrons également vous orienter vers d’autres professionnels de santé si nécessaire (dentiste, rhumatologue, médecin généraliste, acupuncteur…)

Fréquence :

2 à 3 séances espacées de 15 jours à 3 semaines seront souvent nécessaires pour traiter votre cas. Le reste dépend de la chronicité de votre état. Chaque patient est un cas particulier.

Urgence :

Le patient appelant en urgence est un cas particulier. Exemple : la personne qui s’est bloquer le dos en soulevant un poids. Dans ce cas de figure, nous nous attachons essentiellement à soulager le patient, et ne manipulons que si cela est possible. En effet le patient peut arriver avec un état inflammatoire aigu qui empêche toute manipulation, ou bien le patient peut arriver après une chute, et dans ce cas, nous préconisons d’effectuer une radiologie de la zone concernée avant toute manipulation. Il nous ait cependant possible de conseiller et d’orienter au mieux le patient. Il est souvent bien plus prudent et adapté d’attendre que la phase aigüe soit passée. Si ce premier rdv en urgence ne nous permet pas d’effectuer un bilan complet tel que décrit précédemment, nous conseillons souvent à nos patients de prendre rdv une fois la phase aigüe terminée, afin d’approfondir le traitement.

Conseils :

Les patients nous demandent très fréquemment des conseils de traitement, d’exercices physiques, d’ergonomie, et de sport. Nous proposons à chaque patient désireux d’en connaître plus sur son cas, d’effectuer une première séance (voir ci-dessus). Cela nous permet de bien cerner le cas du patient en question, et ainsi de pouvoir l’orienter convenablement vers le ou les sports désirés, d’adapter et de personnaliser les exercices physiques, de conseiller professionnellement (adaptation au lieu de travail) et enfin d’orienter vers une discipline de santé complémentaire.